Le genre de réponse que j’ai envie d’envoyer aux agences de voyage haïtiennes que je contacte à la recherche de bons petits plans vacances :

« Hum. Merci madame. Mais l’aller-retour, avec votre agence, vers la Côte-des-Arcadins, située à 1h de Port-au-Prince, me coûterait aussi cher qu’un billet d’avion (aller-retour aussi) vers Montréal. Je crois que je vais réviser mes projets de vacances. »

« Merci monsieur. J’espère que ma question ne vous semblera pas trop naïve. Mais un tour guidé de Port-au-Prince à 750$, est-ce que ça inclut la découverte (et le partage) du Pirate des Caraïbes ? »

« Intéressant. Malheureusement, ces tarifs ne correspondent pas à mes moyens financiers, ni à ceux de mes amis, de mes collègues, de ma famille, ou de qui que ce soit que je connaisse personnellement ou que j’ai pu côtoyer un jour dans ma vie. »

Non. Le touriste, ici, c’est pas aussi facile que c’en a l’air. C’est, en tous cas, pas à la portée de toutes les bourses !

Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *