KONY 2012 et le manque de nuance

J’ai vu à quelques reprises cette semaine sur mon mur Facebook la vidéo KONY 2012. Aujourd’hui, je constate que cette vidéo a créé un véritable buzz sur le Web. Des amis qui ne sont pas particulièrement militants ont partagé la vidéo. Je viens de voir un article sur le sujet sur le Huffington Post. Et j’ai finalement pris quelques minutes pour regarder moi-même la vidéo. Franchement, qu’une vidéo de 29 loooooongues minutes sur un pays qu’on situe mal sur une carte crée un tel buzz, je dis bravo ! C’est une vidéo belle et touchante, bien montée, avec de belles images. Lire la suite

Les conditions de vie des travailleurs humanitaires. Et le choc culturel ?

Des enfants de mon quartier de BamakoOn a beaucoup parlé récemment des conditions de vie des humanitaires et des coopérants, notamment dans les articles entourant le deuxième anniversaire du séisme en Haïti. La Presse, par exemple, en a parlé dans son spécial sur l’aide humanitaire : Riches au milieu des pauvres (intéressant d’ailleurs de constater que les journalistes ne font presque jamais de distinction entre l’humanitaire et la coopération internationale). Lire la suite

Les budgets participatifs : une forme d’empowerment

Depuis quelques semaines, les habitants d’un quartier réputé de Montréal, le Plateau Mont-Royal, sont invités à participer à la création du budget municipal. Le budget 2012 sera adopté à l’automne. Cette initiative originale n’est pourtant pas nouvelle.

La suite sur le blogue de CIVICUS

Haïti : les priorités

Depuis le début de l’Assemblée mondiale CIVICUS, j’entends souvent les panélistes réclamer plus de place, plus de force, plus de voix pour la société civile. Et depuis le début, une question me préoccupe : est-ce normal que la société civile ait besoin d’autant d’espace ? Est-ce à dire que les gouvernements et les médias traditionnels (qu’on appelle parfois les « chiens de garde de la démocratie ») font de moins en moins bien leur travail ? Quel est le rôle de la société civile versus celui des gouvernements ? C’est avec ces questions en tête que j’ai décidé, aujourd’hui, de participer à l’activité spéciale Haïti : Quel rôle pour les organisations de la société civile ? Depuis le séisme de janvier dernier, on a beaucoup parlé de la coordination de l’aide et du rôle des ONG versus celui du gouvernement haïtien. J’ai pensé que je trouverais dans cet atelier quelques pistes de réflexion, voire des réponses à mes questions.

Mais le hasard a fait de moi la rapporteuse de l’un des groupes de discussion.

Lire la suite sur le blogue de l’Assemblée mondiale CIVICUS